COMMENTAIRE GÉNÉRAL POUR LE MOIS DE NOVEMBRE 2022

En novembre 2022, l’emploi intérimaire (contrats de travail temporaire et CDI intérimaires) représente 805 524 équivalents temps plein (ETP), en hausse de 1,7 % par rapport à novembre 2021, progressant ainsi de 12 985 ETP en un an. La croissance observée ce mois-ci est de même ordre que celle du mois d’octobre et se situe 3,8 points en dessous de la tendance moyenne des 11 premiers mois.

Le transport-logistique et le BTP demeurent en retrait par rapport à novembre 2021 :

  • Le transport-logistique enregistre le recul le plus marqué (-4,1 % en novembre sur un an), amplifiant l’orientation à la baisse observée le mois dernier (-1,4 % en octobre sur un an). 
  • Avec -1,2 %, l’intérim diminue pour le sixième mois consécutif dans le BTP, mais de façon moins marquée que depuis le début d’année (-4,2 % au cours des 11 premiers mois).

Les autres secteurs connaissent des progressions comprises entre 0,1 % (commerce) et 5,5 % (industrie).

  • L’emploi intérimaire stagne désormais dans le commerce (+0,1 % sur un an).
  • La décélération se confirme dans les services (+2,4 % sur un an) en raison de la normalisation de la demande d’intérim dans l’hôtellerie-restauration.   
  • C’est dans l’industrie que la croissance reste la plus soutenue (+5,5 % sur un an), tirée par l’automobile et l’aéronautique.

Dans ce contexte, le nombre d’ouvriers qualifiés (+3,3 %) progresse deux fois plus vite que la moyenne et représente, au mois de novembre 2022, le principal réservoir de créations d’emplois intérimaires ; devant les qualifications employés (+2,8 %) et ouvriers non qualifiés (+0,6 %). Avec -2,4 %, les cadres et professions intermédiaires sont quant à elles en baisse pour le deuxième mois consécutif.

 

Les effectifs intérimaires s’inscrivent en hausse (+1,7 %) au niveau national.

La majorité des secteurs sont en hausse

L’emploi intérimaire augmente dans l’industrie (+5,5 %), les services (+2,4 %) et le commerce (+0,1 %), mais diminue dans le BTP (-1,2 %) et dans les transports (-4,1 %).

La majorité des qualifications sont en hausse

L’emploi intérimaire augmente chez les ouvriers qualifiés (+3,3 %), les employés (+2,8 %) et les ouvriers non qualifiés (+0,6 %), mais diminue chez les cadres et professions intermédiaires (-2,4 %). 

 

LE CDI INTÉRIMAIRE

En novembre 2022, le CDI Intérimaire représente 48 370 ETP, correspondant à 6,0 % des effectifs des agences d’emploi.  

Sur les territoires, le recours au CDII est nettement surreprésenté en Pays de la Loire (10,0 %), dans les Hauts-de-France (10,0 %) et en Bourgogne-Franche-Comté (7,7 %). C’est en Bretagne et en Ile-de-France (avec respectivement 3,7 % et 3,1 % des effectifs) que ce contrat demeure le moins développé.

La répartition géographique des CDII se concentre à plus de 40 % dans 3 régions caractérisées par une forte orientation industrielle : Hauts-de-France : 14,9 %, Pays de la Loire : 14,3 % et Auvergne-Rhône-Alpes : 13,2 %.

cdii-nov2022

  

LA FRANCE DES RÉGIONS

Novembre 2022 par rapport à novembre 2021

La majorité des régions sont en hausse

Les spécialisations sectorielles des bassins d’emploi ont un effet différenciant sur les évolutions géographiques. Parmi les régions métropolitaines, trois d’entre elles enregistrent des croissances supérieures à 4 % ; Bourgogne-Franche-Comté : +9,3 %, Bretagne : +4,5 % et Occitanie : +4,0 %. Au contraire, deux régions se situent en dessous de -3 % ; Nouvelle-Aquitaine : -3,1 % et Hauts-de-France : -4,1 %.

regions_nov2022